Nouvelles de l'Industrie

 


2013/10/05
MagIndustries participe à la 1ère édition de CIEMC à Brazzaville

 

Reportage: Jun TIAN 

 

La 1ère Conférence internationale et exposition sur les mines au Congo (CIEMC) a eu lieu le 3 – 4 octobre 2013, au Palais des Congrès de Brazzaville, sous le thème principal: « La diversification de l’économie congolaise via l’exposition de son potentiel minier ». Cette conférence et exposition, organisée à l’initiative du Ministère des Mines et de la Géologie du Congo en association avec AME Trade Ltd, vise à devenir l'évènement majeur dans le domaine minier en Afrique centrale.

 

« Le Congo, en offrant cette plate-forme à vous décideurs, experts, opérateurs économiques miniers, a voulu non seulement témoigner de son besoin et de son engagement à répondre aux enjeux sur la valorisation de ses ressources minérales, mais aussi, créer un cadre propice aux échanges pour réussir à consolider le partenariat public/privé dont l’Afrique a tant besoin et, soutenir l’intégration pour une Afrique solidaire dans sa vision de développement du secteur minier », a déclaré à la cérémonie d’ouverture le ministre des Mines et de la Géologie, Pierre Oba.

 

« Le choix du gouvernement d’identifier le secteur minier comme secteur prioritaire est pertinent car le Congo a le potentiel de s’imposer dans les prochaines années comme un acteur majeur de l’industrie minière au niveau mondial et africain et de stimuler de manière significative l’économie non-pétrolière », a dit Mme Dossou Kouamé, la représentante de la Banque Mondiale au Congo.

 

La délégation de MagIndustries, dirigée par Monsieur Fuliang WANG, VP du groupe et le Directeur Général Adjoint de MagMinerals Potasse Congo, composée par les représentants de ses 3 filiales au Congo, MagMinerals Potasse Congo, Potasses du Congo et Eucalyptus Fibre Congo, a exposé à cet évènement et a intervenu à la conférence dans le session « Zoom sur les Projets Miniers » en présentant le Projet de Potasse de Mengo. Cette participation a permis à MagIndustries d’augmenter considérablement la visibilité de son projet dans la sous-région, et d’obtenir une connaissance sur l’ensemble du secteur minier du Congo.

 

 CIEM-Congo